S’engager dans une démarche RSE : quel retour sur investissement ?

S’engager dans une démarche RSE : quel retour sur investissement ?

Une étude récente de France Stratégies conclut à un écart de performance de l’ordre de 13% au bénéfice des entreprises ayant adopté une démarche RSE !

➡️ Stratégie RSE, de réels bénéfices pour mon entreprise ?

« Qui ne mesure pas, n’avance pas ». Et votre stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) n’échappe pas à la règle !

En effet, une telle démarche relève d’une vision à long terme (7 à 10 ans en général), et aborde plusieurs aspects (qualité de vie au travail, respect de l’environnement, réduction des coûts, image de marque), ce qui explique la difficulté qu’expriment encore aujourd’hui les dirigeants à appréhender un retour chiffré de leur investissement dans une démarche RSE.
La majorité des dirigeants s’accordent sur la nécessité de mesurer le retour sur investissement de leur démarche RSE, mais le manque d’indicateurs permettant des comparaisons entre entreprises du même secteur met souvent à mal toute tentative d’évaluation chiffrée. Et en effet, à ce jour, moins de la moitié des dirigeants d’entreprises calculent le retour sur investissement de leurs initiatives RSE !

Ethical Corporations a examiné via sa dernière enquête si les entreprises qui s’engageaient dans une stratégie RSE étaient effectivement capables d’identifier si cette démarche leur rapportait de l’argent. Ils ont ainsi posé la question à près de 2500 professionnels de la RSE et les résultats sont plutôt partagés :  en effet, d’après les résultats, seules 54% des entreprises sont capables d’affirmer que leur stratégie RSE participe à créer du revenu. Près de 21% d’entre elles affirment qu’ils ne peuvent pas identifier de lien entre leur démarche RSE et leurs revenus, et 25% sont incapables de répondre.

Alors, ces chiffres tendent à prouver que pour l’instant, encore trop d’entreprises ne perçoive pas le ROI (Return on Investment) de leur démarche RSE, car beaucoup (trop) considèrent encore la RSE comme une stratégie de réduction des coûts !

Au-delà de diminuer ses charges (via la réduction de sa consommation d’énergie ou de papier, ou encore un plan de réduction des déchets…), votre stratégie RSE peut également vous permettre de créer de nouveaux revenus, et de vous ouvrir de nouveaux marchés. Les récentes études sont claires : de plus en plus de consommateurs attendent que leurs marques soient responsables !

Et oui, le manque d d’immédiateté, de visibilité, ou encore de mesures chiffrées, ne signifie pas l’absence de ROI !

➡️ Quelles mesures du ROI ?

Plus qu’une série d’actions ou d’initiatives, une démarche RSE remet parfois en question le processus de création de valeur de l’entreprise, et permet de repenser le fond de son organisation. Même si le processus est long, à terme, le ROI d’une démarche RSE se traduit en données chiffrées, les éléments à prendre en compte vont bien-delà de l’approche financière.

En effet, en améliorant la performance globale de votre entreprise, votre démarche RSE va finir par impacter le chiffre d’affaires ce celle-ci : économies réalisées grâce à certaines actions mises en place, maitrise et analyse des risques, maitrise plus fine du processus de création de valeur… (retrouvez, dans notre dernier article, une liste d’actions à mettre en place dans le cadre de votre démarche RSE dans votre entreprise).

➡️ Votre entreprise crée de la valeur sociale, prouvez-le !

Appréhender au plus juste les bénéfices d’une démarche RSE ne peut plus se contenter de l’analyse du ROI purement comptable et financier. Alors, pour mesurer les réelles performances de votre démarche RSE, le retour social sur investissement, ou SROI (Social Return On Investment), vous permet de mesurer, et valoriser l’impact social créé par une entreprise, pour un montant d’investissement donné. Non limitée à une dimension financière, il inclue les coûts et les bénéfices à la fois sociaux, environnementaux et économiques produits.

La notion de valeur est au centre du SROI, même si, au final, la valeur monétaire créé constitue l’indicateur de référence. Trop peu connu et utilisé par les entreprises à ce jour, le SROI n’a pas vocation à s’opposer au ROI, mais vient en complément de celui-ci : aujourd’hui, il gagne du terrain et prend une place de plus en plus significative au sein des rapports d’activité des entreprises. Les pouvoirs publics et les investisseurs montrent un intérêt croissant pour la mesure de l’impact social des structures qu’ils soutiennent et y voient un outil d’estimation du rendement social de leurs investissements.

Car oui, bien plus qu’un simple chiffre, il donne une visibilité complète sur les impacts liés aux décisions d’investissement des entreprises, et les guide dans leurs arbitrages, les aide à améliorer leur stratégie, à attirer les financeurs et à communiquer sur leurs démarches RSE.

Pour en savoir plus sur le SROI ;
Guide du Retour Social sur investissement 

Pour impliquer vos collaborateurs dans votre démarche RSE, vous pouvez aussi les rassembler autour d’un projet ou d’une activité en commun… comme CiviTime !

🔻Avec CiviTime, vous impliquer vos collaborateurs dans votre démarche RSE grâce à une application ludique et interactive : vos collaborateurs se défient par équipe, à travers des défis et des duel-quiz !

🔻Grâce à notre plateforme, vous pouvez piloter l’animation mise en place dans votre entreprise, mais également mesurer le niveau d’engagement de vos salariés, et comparer vos résultats avec ceux d’une organisation similaire !

Impliquer et mesurer l’engagement de vos collaborateurs dans votre politique RSE n’aura jamais été aussi ludique !

Des questions?
Souhaitez-vous en savoir plus sur CiviTime?
Réservez un rendez-vous pour une démo en ligne

Partagez cet article

Add Comment