Nos 5 conseils pour une stratégie RSE au top à la rentrée !

Nos 5 conseils pour une stratégie RSE au top à la rentrée !

Fini les vacances, c’est la rentrée ! Après des vacances bien méritées (durant lesquelles vous avez bien entendu suivi nos 5 conseils pour des vacances 100% éco-responsables), c’est le moment de retourner au travail et de continuer à essayer de faire de votre entreprise une organisation plus responsable !
Qui dit rentrée, dit nouveaux projets RSE, nouveaux objectifs, nouvelles idées, nouveaux budgets, peut-être même nouveaux collaborateurs. C’est l’occasion parfaite pour repartir du bon pied : mettre en valeur votre démarche RSE, ou mettre en place de nouveaux projets ! Voici cinq actions qui font partir du bon pied !

Conseil n°1 : Mesurez vos indicateurs RSE… vers une harmonisation ?

L’élément clef d’une démarche RSE est évidemment de mesurer l’ensemble des actions effectuées : c’est à partir de ces données que de nouveaux objectifs peuvent être fixés et les résultats mesurés peuvent ensuite être communiqués.

Si ce n’est pas encore le cas, il est temps pour vous de prendre à bras le corps la question des indicateurs RSE et de leur mesure !

Par exemple, si vous mettez en place un programme social, vous devez calculer votre IPS (Indice de Performance Sociale). Il serait alors intéressant d’analyser le taux de turn-over de votre entreprise, de maladies professionnelles, d’arrêts maladies, de quantifier vos investissements/équipement des postes de travail, espaces détente, équipements sportifs, ou encore de veiller à absence de discrimination…

Si votre programme est davantage centré sur l’environnement, vous pouvez quantifier par exemple votre consommation d’eau, votre volume de déchets, votre taux de recyclage des déchets, vos émissions de CO2, les économies financières réalisées grâce à votre plan économie d’énergie, ou encore la quantité des ressources utilisées dans votre processus.

Mais aujourd’hui, l’heure est plutôt à l’harmonisation en terme de RSE. Et c’est efficace : en effet, si les entreprises sont capables de se coordonner pour utiliser les mêmes outils et les mêmes méthodes, cela rend plus simple les comparaisons et les analyses, mais cela permet aussi aux bonnes pratiques de se développer plus vite et de mieux se diffuser.

Conseil n°2 : Impliquez vos employés… « oui, mais comment ? »

Quand on rentre tout juste de vacances, généralement, on est un peu débordés. Il faut rattraper les mails en retard, reprendre les projets en stand-by, réactiver tous les process internes et reprendre ses bonnes habitudes. Au milieu de tout ça, à la rentrée, vos salariés peuvent finir par mettre de côté la RSE : alors manque d’intérêt ou manque de temps pour s’y consacrer ? Dans tous les cas, c’est à vous de les mobiliser pour développer et pérenniser vos démarches. Ainsi en France, 85% des salariés ne se sentent pas assez impliqués dans la démarche RSE mise en place par leur entreprise ! Il y a donc un véritable travail de communication et de mobilisation interne à mettre en place. Mais comment ? On a peut-être une solution pour vous !

Vous pouvez profiter de la rentrée pour organiser un évènement convivial avec vos collaborateurs. Pourquoi  pas un déjeuner tous ensemble le midi ou apéritif après le travail? À vous de choisir. Lorsque tous seront revenus de congés, profitez-en pour vous réunir dans la bonne humeur, afin de passer un moment convivial et bien sûr : de parler RSE ! C’est d’autant plus attrayant qu’une newsletter et cela permet de créer de l’engagement plus facilement.

  • Commencez par leur rappeler où vous en êtes ! Faites un bilan des actions effectuées depuis le début de l’année : quelles ont été les actions mises en place ? quels en sont été les résultats ? quelle communication a été faite ?… Autant de points qu’il n’est pas inutile de rappeler à vos collaborateurs dans les semaines qui suivent la rentrée.
  • Ensuite, vous pouvez rappeler les objectifs visés par la stratégie RSE pour le reste de l’année. Cela permettra à vos collaborateurs d’être plus attentifs à votre communication, de se remettre en tête les différents évènements, les actions à venir.
  • Pour mobiliser sur les sujets RSE, rien de tel que de savoir démontrer en quoi elle sert les intérêts des collaborateurs. La rentrée, c’est donc aussi le moment de voir si votre stratégie RSE est en cohérence avec les attentes des salariés. Et si vous faisiez un tour de table auprès de vos collaborateurs pour savoir comment évoluent leurs attentes ? C’est une forme de dialogue parties prenantes interne qui permet de se recentrer.

Et n’oubliez pas : vos salariés sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise s’ils se sentent écoutés et valorisés !

Conseil n°3 : Impliquez aussi vos parties prenantes !

Les parties prenantes de votre entreprise seront toujours plus apte à relayer vos démarches RSE si elles se sentent impliquées dans celle-ci. Alors ne fonctionnez pas de manière isolée, et préoccupez-vous de leurs avis ! Que ce soit vos consommateurs, fournisseurs, actionnaires, ou toute autre communauté impactée, pensez à les impliquer, leur parler, les écouter, les tenir au courant et pourquoi pas à organiser des sessions de co-construction, afin d’identifier au mieux vos grands enjeux RSE.

Conseil n°4 : Communiquez sur vos engagements !

N’oubliez pas de parler de votre stratégie RSE ! S’ils ne doivent pas se résumer à ça, les engagements RSE doivent avoir leur propre plan de communication.

L’engagement RSE est aujourd’hui un pilier de la réputation des marques : une entreprise que les consommateurs perçoivent comme plus engagée, plus écolo, plus respectueuse de la santé et de ses employés sera perçue plus positivement que les autres. Les retombées commerciales peuvent donc être en conséquence. En effet, les consommateurs attendent que les entreprises soient de plus en plus responsables et de nouvelles parts de marché s’ouvrent autour de cette idée. En revanche, il est très fréquent qu’ils ne soient même pas au courant de ce qui est mis en place en terme de RSE. Plus de transparence et plus d’ouverture sur ce sujet serait donc un moyen de mieux faire connaître son engagement auprès des consommateurs, et une bonne manière de mettre la RSE au cœur des préoccupations des entreprises.

Conseil n°5 : Et si on profitait de la rentrée pour prendre de bonnes habitudes ?

  • Le premier éco-geste très simple à appliquer, est de SU-PPRI-MER ses mails ! En effet, si internet était un pays, il serait le septième émetteur de CO2 ! Constat alarmant mais pas irrévocable, le société CleanFox propose, via une application gratuite, de nettoyer vos boites mails. Sachant que chaque mail stocké émet 10 grammes de CO2, et qu’en seulement 1heure, 10 milliards sont échangés dans le monde, les mails représentent à eux seuls le volume de CO2 qu’émettent 3 millions de voitures par an ! Tout cela est dû aux data center, ces centres de traitement des données où sont hébergés nos mails : ils sont allumés en continu, ils doivent être refroidis… Sans compter que la plupart de nos mails sont dupliqués du fait de la synchronisation sur smartphone ! Autrement dit, ne laissez pas de mails « non lus » dans votre boite, et désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez jamais !
  • Deuxième bonne habitude à prendre : les éco-gestes dans les bureaux. Habitude très simple à prendre : éteindre son ordinateur lorsque l’on part du bureau le soir (et ne surtout pas le laisser en veille !), éteindre les lumières lorsque l’on sort d’une pièce, bien penser l’utilisations des chauffages ou climatiseurs, ne plus imprimer ses mails, ou encore ne plus utiliser de gobelets en plastique lors des réunions à la machine à café de façon à limiter ses impacts sur l’environnement et bien souvent de réduire ses factures. Autant de petits gestes qui font du bien à notre planète et au portefeuille de l’entreprise, mais qui nécessitent toutefois un peu de pédagogie.
  • Enfin, vous pouvez aussi inciter vos employés à privilégier l’utilisation du vélo, des transports en communs ou encore le co-voiturage… mais vous êtes déjà incollables sur les PDE (plans de déplacements d’entreprises) si vous avez lu notre article « Et vous, qu’allez-vous mettre en place dans le cadre de la Semaine Européenne de la mobilité ? ».

 

Et voilà ! On dirait que vous avez toutes les cartes en main pour partir du bon pied cette année ! On vous souhaite à tous, une bonne rentrée !
Partagez cet article

Add Comment