Green Friday : un évènement anti-Black Friday pour promouvoir une consommation responsable !

Green Friday : un évènement anti-Black Friday pour promouvoir une consommation responsable !

Aux États-Unis, le week-end du « Vendredi Noir » suit le traditionnel jour férié de Thanksgiving où les magasins pratiquent des réductions parfois hallucinantes.
Cette année, le week-end du Black Friday au Cyber Monday se tient du 23 au 26 novembre, et ouvre la saison du « shopping de Noël ». Cette ruée vers les soldes, imaginée en Amérique, a abouti à la création d’un jour férié qui ne fête pas autre chose que la consommation en soi.
Née au début du XXIe siècle, cette opération commerciale était surtout reconnue comme une tradition américaine où les prix baissaient aussi vite que les cartes bleues flambaient. Depuis environ cinq ans, elle est aussi devenue incontournable pour des milliers de Français.

Le Black Friday, fête de la (sur)consommation ?

La croissance des ventes pendant le Black Friday ne fait qu’augmenter en continu depuis 2013, aussi bien en ligne qu’en magasin, et l’année 2018 n’en sera qu’un nouveau record. Les prévisions d’achats combinées off line et on line sont de 5,740 milliards d’euros, soit une augmentation de 5,9% par rapport à l’année précédente. Les dépenses sont réparties entre les quatre jours du vendredi au lundi, avec un pic à 2,467 milliards le samedi et le dimanche, le samedi étant une journée favorable au shopping en boutique en France.

Cette année, les prévisions de dépenses en ligne atteignent 966 millions d’euros, soit une augmentation de près de 100% en six ans pour le e-commerce. Pour le seul vendredi du Black Friday, l’augmentation affiche un record de 134% de hausse des ventes entre 2013 et 2018.

Le succès grandissant du Cyber Week-end

En 2017, le volume d’affaires généré en 24 heures a dépassé 17 milliards d’euros, soit l’équivalent du PIB de la Bosnie-Herzégovine : un record !  Cet événement est désormais identifié par 91 % des Français, et 68 % vont profiter de cette opération pour réaliser des achats de Noël. Les produits privilégiés restent la mode (55 %), le high-tech (45 %) et l’électroménager (39 %).
Déjà, les grandes enseignes préparent cet événement en proposant des pages dédiées sur leur site pour présenter des promotions ou des produits exclusifs.

Le Green Friday, c’est quoi ?

Le problème, c’est que l’hyperconsommation s’accompagne de l’explosion du nombre de déchets, de la pollution et de la dégradation de l’environnement lors du Cyber Week-end. Alors, en France, bon nombre d’actions consistent à se mobiliser contre ce symbole de l’hyperconsommation : au-delà de la lutte ponctuelle contre le Black Friday, il s’agit de questionner la surconsommation, et de permettre aux citoyens de réfléchir à leurs modes de vie et de consommation.

Le réseau Envie propose de « valoriser une consommation plus citoyenne ». Le réseau de magasins spécialisés dans le tri, la réparation et le recyclage, notamment de nos appareils électroménagers, organise le Green Friday depuis 2017. Aux antipodes du Back Friday, il s’agit d’encourager la durabilité des objets : réparer plutôt que racheter, allonger la durée de vie de nos appareils, sensibiliser à la rénovation et inciter à moins consommer…

Le Green Friday a pour objectif de remettre en question le Black Friday : il se présente comme une alternative à la consommation compulsive, aux achats non nécessaires influencés par des promotions, sans culpabiliser les consommateurs mais en les responsabilisant et en faisant appel à leur libre arbitre de « consomm’acteurs ».

La présidente d’Envie, Anémone Berès, appelle à « sortir de la logique du tout jetable » et à développer l’esprit « maker » des citoyens.

Forts de la portée de l’opération Green Friday l’année dernière, les fondateurs de l’association Green Friday appellent les structures déjà engagées sur le réemploi, l’insertion, la consommation responsable… à rejoindre le mouvement. L’objectif : consolider les initiatives qui ont émergé en réaction au Black Friday et faire du Green Friday le rendez-vous incontournable de la consommation responsable !

Une autre initiative Canadienne pour contrer le Black Friday : le Buy Nothing Day

À l’heure où nous dépensons chaque année les ressources d’1,7 planète Terre, d’autres évènements ont vu le jour pour lutter contre l’hyperconsommation.

Au Canada, le Buy Nothing Day (our où l’on n’achète rien) a lieu le même vendredi depuis 1992 « pour réfléchir aux problèmes de la surconsommation » :  cette journée est une manifestation de boycott du Black Friday. Un jour entier à ne rien acheter, au lendemain de Thanksgiving, traditionnellement dédié au primordial shopping monstre de Noël, et l’un des plus gros jours de l’année en terme de chiffre d’affaires des magasins américains.

Distribution de « bons d’exemption de cadeau de Noël », affichage de posters « N’achetez rien aujourd’hui » sur les vitrines des grands magasins, manifestations devant les centres commerciaux ou à l’intérieur des supermarchés… Si elle démarre à peine en France, l’initiative du « Jour sans achat » s’est étendue à l’Australie, la Suède, l’Irlande, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l’Australie, la Nouvelle-Zélande…

Et vous, cette année, allez-vous vous laisser tenter par le Green Friday ?

Plus d'articles :

Partagez cet article

Add Comment