France Boissons : son retour d’expérience !

France Boissons : son retour d’expérience !

________

________

Présentez-vous et votre entreprise France Boissons ?

Je suis Yasmine et je suis Responsable du Développement Durable pour Heineken France et France Boissons. Heineken France, qu’est ce que c’est ? C’est un brasseur (Heineken), composé d’environ 4000 collaborateurs et un distributeur (France Boissons), composé d’environ 3000 collaborateurs, qui sont en charge de la distribution des produits Heineken mais aussi de l’ensemble des produits de boissons, directement auprès de clients qui ont des cafés, hôtels et restaurants.

Comment c’est fait le rapprochement entre CiviTime et France Boissons ?

On a reçu une Newsletter, dans laquelle CiviTime se présentait, et comme nous étions en train d’écrire plus concrètement la stratégie développement durable de France Boissons, nous nous demandions comment est-ce qu’on pourrait la faire connaître, de façon un peu plus ludique, un peu plus fun… On a trouvé que la proposition de CiviTime rentrait parfaitement dans ce que nous souhaitions faire pour France Boissons.

En quoi a consisté cette version CiviTime/France Boissons ? Quels sujets avez-vos abordés dans votre personnalisation ?

Le travail qui a été fait avec CiviTime est d’imaginer l’écosystème de France Boissons, de travailler sur ce que fait France Boissons en tant que distributeur, mais également de comprendre la relation avec ses parties prenantes internes : les clients CHR, les mairies, les associations. Il fallait déterminer les enjeux RSE et les écrire finalement pour réussir à faire en sorte que ce soit visuellement ludique, intéressant et informatif pour un collaborateur.

On a abordé tous les sujets, pas un n’est passé à la trappe : on a parlé autant de consommation responsable d’alcool, que de consigner dans les CHR, mais également du rôle et des discussions des associations dans les villes et villages de France avec qui France Boissons travaille. On a vraiment voulu mettre à l’honneur l’ensemble des actions de France Boissons en termes de développement durable, qui sont très vastes. L’idée était de montrer le nombre d’actions réalisées et l’engagement que peut avoir l’entreprise.

Qu’est-ce que vous avez aimé dans l’approche de CiviTime ?

Ce que j’ai trouvé très sympa déjà, c’est cet esprit très ludique, on se croirait dans un jeu dans lequel on pourrait jouer à la maison, à construire son écosystème. Ça nous permet aussi, en tant que collaborateur, de se sentir complètement impliqué et plus concerné. Je trouve aussi que les visuels proposés par CiviTime sur l’application sont très bien faits, ce qui permet encore plus de se projeter dans ce rôle de Responsable RSE.

Ce qui est également très intéressant, c’est toute cette approche de se dire que n’importe quel collaborateur peut devenir un responsable développement durable capable de comprendre les actions menées, comprendre que ça coûte de l’argent…ça permet de rappeler finalement les tenants et les aboutissants, mais aussi de montrer l’impact positif sur l’environnement.

Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi, c’est l’écriture finalement de ce rôle, c’est-à-dire écrire, co-écrire avec CiviTime, les CiviJobs, les Défis, les Quiz et puis derrière, voir l’engouement qui s’y prend, sentir qu’il y a des équipes qui commencent à se disputer les premières places, qui essayent de répondre à un maximum de Quiz pour avoir un maximum de Civiflouz. On sentait un vrai engouement autour du jeu et c’était très appréciable.

Pourquoi avoir choisi de mettre en place un jeu comme CiviTime ?

C’était pour la semaine européenne du développement durable, on voulait quand même un temps fort, une sorte d’alibi pour communiquer sur le développement durable. Cela coïncidait aussi au moment où on parlait de plus en plus d’engagements de l’entreprise France Boissons.

Avec nos 72 entrepôts dans le reste de la France, le digital nous permettait également de dialoguer et de toucher un maximum de collaborateurs.

Qu’est-ce que CiviTime vous a apporté ?

Je pense que le jeu a permis, de façon beaucoup plus ludique, plus fun, de présenter les enjeux RSE de l’entreprise, et de façon plus appropriée pour le collaborateur. Ça a beaucoup plu chez nous, en interne et les collaborateurs se sont sentis très intégrés et très au fait de la stratégie et des actions de France Boissons.

Pendant le jeu, il y a eu une vraie cohésion d’équipe, je l’ai sentie lorsqu’on a annoncé aussi les gagnants. Beaucoup d’équipe avait prit goût à travailler ensemble et à essayer de maximiser un grand nombre de points ensemble donc je pense qu’il y a un vrai travail sur la cohésion d’équipe et ce jeu a vraiment permis de la développer, c’est sûr. Il a aussi aider à créer un sentiment d’appartenance.

Quels ont été les retours de vos collaborateurs suite à la participation de CiviTime ?

Des retours très positifs. Des collaborateurs qui ont envie de rejouer, qui l’ont même dit eux-même dans la question « si une 2ème saison arrivait, est-ce que souhaiteriez rejouer ? », il y a eu 100% de réponses positives. Maintenant on sait qu’ils attendent une nouvelle version. On a eu aussi des collaborateurs qui ont été éblouis par la personnalisation, la MAP et la plateforme en général, qui trouvaient qu’elle était vraiment proche de la réalité et de l’écosystème de France Boissons. On a eu beaucoup de collaborateurs qui se sont très vite pris au jeu, qui ont créé des équipes, qui voulaient gagner, être les premiers à mettre le maximum d’actions en place ; et parfois ils avaient cette envie de vouloir jouer plus dans la journée ; donc limite cette frustration de ne pas avoir pu jouer suffisamment et avoir hâte d’être le lendemain pour recommencer.

3 mots pour décrire CiviTime ?

Ludique ; Cohésion ; Responsable

CE QU’IL FAUT RETENIR

Partagez cet article

Add Comment