CiviTime

Blog

 Blog > Articles >  Comment valoriser votre marque employeur en période de crise ?

Comment valoriser votre marque employeur en période de crise ?

Depuis le mois de mars dernier, la crise du Covid-19 a mis à rude épreuve les entreprises et leur marque employeur. Quelles sont les clés pour optimiser, soigner l’expérience candidat et collaborateur, mais aussi attirer les meilleurs talents en cette rentrée particulière ? Tour d’horizon des bonnes pratiques.

Communiquez régulièrement

Intranet, emailing, page entreprise, réseau social interne ou même groupe sur Facebook, il est essentiel en cette période de crise de communiquer de manière régulière afin de démontrer à ses collaborateurs que l’entreprise ne les oublie pas et a pleinement conscience des difficultés de chacun.

Le leitmotiv de l’entreprise ? Maintenir les relations, continuer à interagir, et surtout démontrer qu’elle prend en considération les conditions de travail actuelles et leurs contraintes. Décrypter les nouvelles annonces gouvernementales et expliquer comment elles seront appliquées au sein de l’entreprise, répondre aux questions les plus courantes à travers des FAQ, relayer une prise de parole du dirigeant pour expliquer ce que l’entreprise traverse, mettre en avant le rôle sociétal de l’entreprise… L’objectif est d’apaiser les inquiétudes et de mettre en avant sa maîtrise de la problématique.  


Maitrisez la communication à l’égard des candidats

Faites un tour sur l’ensemble de vos pages Facebook, entreprise, compte Twitter, LinkedIn, Instagram et Viadeo afin de vous assurer que d’anciens posts ne pourraient être jugés comme maladroits en cette période de crise, et faites le ménage le cas échéant. N’oubliez pas que selon une étude RegionsJob, 85 % des candidats recherchent des informations au préalable sur les entreprises et consultent les avis laissés par les candidats et les collaborateurs via Internet et les réseaux sociaux. N’hésitez pas non plus à utiliser ces canaux de communication pour rassurer les candidats en rappelant combien l’entreprise est soucieuse de la sécurité de ses collaborateurs et respecte l’ensemble des règles pour préserver la santé de chacun : distanciation sociale, télétravail, équipements spécifiques…


Insufflez du storytelling à votre marque employeur

A l’instar de Saint-Thomas : les candidats ne croient le plus souvent que ce qu’ils voient. En cette période particulièrement anxiogène, tous les moyens sont bons pour valoriser sa culture d’entreprise. Dans cette optique, empruntez au marketing, la technique du Storytelling, c’est-à-dire l’art de séduire par le récit. Selon une étude PathMotion réalisée auprès de 68 étudiants au cours d’un processus de recrutement, les histoires des employés seraient ainsi 20 % plus susceptibles de persuader les candidats de proposer leur candidature. Utilisez le témoignage de vos collaborateurs pour expliquer l’ensemble de mesures prises au sein de l’entreprise depuis le début de la crise sanitaire : prise en compte des contraintes familiales, horaires aménagés, mise à disposition d’outils efficaces dans le cadre du télétravail… L’objectif ? Démontrer combien l’organisation se soucie du bien-être de ses collaborateurs.

Le jeu pédagogique CiviTime destiné à propulser l'engagement des collaborateurs est construit avec des psychologues du travail et experts de l'engagement : cela prend la forme de mécaniques de jeu propices à développer la connaissance, l’adhésion, l’implication et la valorisation des actions des joueurs autour de l'axe stratégique de nos clients. Stratégie RSE, conduite du changement, projets d'entreprise, politique Handicap, politique de Qualité de Vie au Travail... Par exemple, pendant la période de confinement, les collaborateurs de CHEP ont pu se challenger autour de la démarche RSE de leur entreprise.

Résultats ? Des collaborateurs engagés (89% de taux de participation), et une marque employeur renforcée.

Créez du lien et maintenez l’esprit d’équipe

Prenez soin de l’expérience collaborateur et contournez les écueils de la distance sociale grâce aux nouvelles technologies. Créez du lien à distance en ayant recours à des outils de communication interne, tels que Skype Entreprise, Teams, ou encore Slack… Communication et empathie sont souvent le nerf de la guerre en temps de crise ! Instaurez de nouveaux rituels tels que des cafés, apéritifs et déjeuners virtuels, des e-afterworks, challengez vos collaborateurs avec des concours du plus beau gâteau, invitez-les à partager leurs meilleures recettes, demandez-leur d’illustrer leur quotidien à travers des photos ou vidéos décalés, fêtez les anniversaires, les départs et les arrivées ou créez des sessions de sport connectées… N’oubliez pas ensuite de partager les photos de ces activités extra-professionnelles sur les réseaux sociaux pour véhiculer une image dynamique et sympathique de votre entreprise. Vos collaborateurs sont le plus souvent vos meilleurs ambassadeurs… Les plus satisfaits n’hésiteront à dire du bien de votre entreprise sur les réseaux sociaux ou en partageant leurs avis via des plateformes comme Glassdoor, Viadeo ou la fiche Google My Business. A contrario, gardez à l’esprit que selon une étude Welcome to the Jungle réalisée en avril 2020, 50 % des salariés en télétravail ont avoué que le confinement leur avait donné envie de changer d’employeur... Le jeu en vaut donc la chandelle !


Prenez soin des nouveaux embauchés

Si l’expérience candidat est indispensable à la bonne maîtrise de la marque employeur, elle ne peut s’arrêter net à la signature du contrat de travail. Même à distance l’onboarding ne peut être négligé ! Gardez le contact pendant les jours de télétravail instaurés par l’organisation en instaurant des rencontres vidéo avec l’équipe, attribuez-lui un tuteur qui sera en charge de lui apporter les informations et de lui partager les bonnes pratiques, établissez un plan de formation en présentiel ou en virtuel... Ces nouvelles recrues vont juger très rapidement de la culture d’entreprise que vous leur aurez vendue au cours de leur processus de recrutement. Ne prenez donc pas le risque de véhiculer une image négative dès le départ car les entreprises paient souvent le prix fort d’un onboarding négligé. Une enquête réalisée pour Robert Half souligne ainsi qu’un salarié sur deux est prêt à démissionner au cours du premier mois d’embauche.


CiviTime

Réseaux Sociaux

facebooklinkedininstagramyoutubeUCECieFWRdMVAEu66lzzZ4xw?view_as=subscribertwittercivi_time

Merci pour votre inscription,

notre equipe vous contactera très prochainement.