CiviTime

Blog

 Blog > Articles >  Crise sanitaire : les DRH s'impliquent dans la RSE

Crise sanitaire : les DRH s'impliquent dans la RSE

En matière de RSE, l’année 2020 est plutôt un bon cru.  En effet, le Covid-19 a été une épreuve de vérité pour beaucoup d’entreprises. Impossible de faire du business as usual, comme si de rien n’était. 

« Depuis le début de la crise nous avons noté de gros progrès dans la capacité des entreprises à prendre en compte l’intérêt général », observe Frédérique Lellouche, présidente de la Plateforme RSE, une instance de concertation placée auprès du Premier ministre. 

Certaines entreprises ont adapté leur chaîne de production pour produire des masques et du gel, tandis que d’autres sont venues en aide aux soignants ou ont réduit leurs dividendes, voire la rémunération des dirigeants. 

Les DRH s’impliquent dans la RSE

Une des nouveautés marquantes dans le domaine de la RSE en 2020, c’est l’implication des DRH. Ils se sont enfin emparés de ces questions, comme le montre l’enquête de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) auprès de ses 5000 entreprises adhérentes, qui sont des grosses PME. 

Plus de la moitié des DRH interrogés ont répondu qu’ils prévoyaient de renforcer leurs actions sur les sujets sociaux et environnementaux en 2021, soit quasiment le double de l’année 2020 ! 

Il faut dire qu’ils n’ont pas le choix. La crise sanitaire et le développement du télétravail ont obligé les entreprises à se pencher concrètement sur l’environnement de travail : les écoles et les crèches, la nutrition, les violences conjugales, les personnes vulnérables… Les ressources humaines ont donc étendu leur champ d’action vers des questions qui relevaient de la sphère privée avant la crise.

La RSE avant le télétravail

Chez les DRH, la RSE serait même en passe de devancer le télétravail dans leurs priorités en 2021. Toujours selon l’ANDRH, 85 % d’entre eux considèrent souhaitable de développer de manière pérenne le télétravail dans leur organisation, avec tout ce que cela comporte comme nouvelles missions pour eux.

En novembre, le groupe Suez, par exemple, a négocié avec les partenaires sociaux un texte autorisant deux jours de télétravail hors période de crise. « Nous n’aurions jamais signé un tel accord sans le retour d’expérience positif du confinement du printemps dernier », reconnaît pour l’Usine Nouvelle Isabelle Calvez, directrice des ressources humaines du groupe Suez.

Par ailleurs, les entreprises seraient mûres pour la RSE, d’après le baromètre Mazars. Cet outil, qui mesure les pratiques et tendances en matière de reporting extra-financier en France, indique cette année que 98 % des entreprises ont développé une stratégie RSE, en particulier la dimension environnementale. 

Des tendances qui vont se renforcer

Les DRH n’ont qu’à bien se tenir, car cette tendance n’est pas près de s’inverser. L’épidémie a révélé en effet un besoin réel d’engagement de la société, ainsi que l’aspiration à des façons d’être et d’agir plus sobres

70% des Français s’avouent davantage sensibilisés sur l’impact négatif de l’activité humaine sur le climat et sur la dégradation de l’environnement, indique une autre enquête, celle de Keyrus, cabinet spécialisé dans le conseil en gestion de la performance et de l’intégration de solutions technologiques innovantes, dans sa dernière infographie sur les tendances accentuées par le Covid-19.

« Chez Bouygues Construction, ces sujets étaient déjà bien au cœur de la stratégie RSE », explique Claire Boilley-Forestier, responsable RSE de Bouygues Construction, au magazine Usbek et Rica. « Je n’ai pas eu le sentiment d’un avant et d’un après. Mais dans ce contexte très singulier et difficile, cela a permis à beaucoup d’entreprises d’amorcer un virage réel en faveur d’une transformation profonde. » 

L’impact de cette sensibilisation se fera sentir sur les ressources humaines, car toujours selon Keyrus, 73 % des salariés sont déçus par les actions RSE de leur entreprise, et 84 % d’entre eux sont prêts à quitter leur entreprise pour une autre avec une meilleure réputation RSE.

Et ça ne va pas se calmer avec les prochaines générations : en août 2020, plus de 32 000 étudiants des grandes écoles ont signé un manifeste pour un réveil écologique. Ils se montreront encore plus exigeants sur les engagements de leurs entreprises. 



ENGAGEZ VOS COLLABORATEURS DANS VOS INITIATIVES RSE PAR LE JEU

Rendre votre démarche RSE plus tangible et appropriable pour vos collaborateurs, faire d’eux de véritables ambassadeurs de vos initiatives RSE, c’est possible !
Notre jeu pédagogique dédié à la RSE est un outil de communication interne puissant, qui permet d’atteindre un niveau d’engagement supérieur aux moyens de communication traditionnels : 
63% de taux de participation moyen ; 
92% des joueurs souhaitent participer à une seconde saison de CiviTime ;  
87% des joueurs déclarent avoir appris quelque chose sur la stratégie RSE de leur entreprise au cours du jeu. 

CTA ARTICLE BLOG RH
CiviTime

Réseaux Sociaux

facebooklinkedininstagramyoutubeUCECieFWRdMVAEu66lzzZ4xw?view_as=subscribertwittercivi_time

Merci pour votre inscription,

notre equipe vous contactera très prochainement.