Fêtes de fin d’année : comment passer un noël écoresponsable ?

Fêtes de fin d’année : comment passer un noël écoresponsable ?

Les comptes à rebours sont lancés, les marchés de Noël ouvrent leurs portes et on entame les premiers achats de fin d’année. Chocolats chauds sous le plaid près de la cheminée, téléfilms de noël et grosses chaussettes, on ne peut pas se tromper, la période de fêtes à bel et bien commencé !
À une période qui promeut inévitablement la consommation, est-il possible de célébrer un Noël éthique et équitable ? Parce que fêter Noël, oui. Mais si on peut faire des choix de consommation raisonnables en sélectionnant des produits respectueux des conditions de travail de ceux qui les ont fabriqués, et de la planète, pourquoi s’en priver ?
Voici un petit tour d’horizon d’idées pour un Noël plus écoresponsable ! Sapin, déco, cadeaux, menus, emballages… Comment passer de belles fêtes de fin d’année et se faire plaisir tout en protégeant l’environnement ? Voici nos 5 astuces !

1 – Sapin de noël écoresponsable : artificiel ou naturel ?

Difficile d’imaginer les fêtes de fin d’année sans la présence chaleureuse d’un sapin de Noël. Mais lequel choisir ? Naturel ou artificiel ?

Pour certains, ce sera le énième montage du fidèle sapin artificiel… Pour d’autres, ce sera une nouvelle occasion de tenter de replanter le sapin en pot ou dans le jardin pour l’année prochaine (« ça avait presque marché l’année dernière »)… Et puis il y a ceux qui sont résignés : il sera jeté après les fêtes ! Alors, entre le sapin naturel qui a généralement une durée de vie courte et le sapin artificiel que l’on peut garder, lequel est le plus écoresponsable ? Telle est la question !

À première vue, on peut légitimement se dire qu’un sapin en plastique va durer plus longtemps et qu’il finira par être « amorti » écologiquement parlant… Pas faux, mais selon l’Ademe, il faut le garder « au moins 20 ans » pour compenser l’impact de sa fabrication, et une fois jeté, il mettra des centaines d’années à se décomposer. En réalité, si les sapins artificiels durent des années, ils souvent fabriqués à l’autre bout du monde dans des conditions peu éthiques, à coups de produits chimiques. Alors, pour un arbre de Noël écolo, on préfère se tourner vers le sapin naturel au sapin artificiel, car le sapin naturel fait l’objet d’une culture raisonnée et pérenne. Bien qu’il faille le changer chaque année, le sapin naturel est plus vertueux sur le plan écologique. Environ 80% des arbres vendus en France sont cultivés dans l’Hexagone et notamment dans le Morvan. Après les fêtes, la vie de ce sapin n’est pas terminée : il peut soit être replanté, soit être transporté dans une déchetterie où il sera transformé en compost.

Pour éviter d’avoir à ramasser les aiguilles tous les jours et pour pouvoir le remballer plus facilement, n’oubliez pas le sac à sapin ! Biodégradable et conçu par l’association Handicap International, les ventes lui permettent de financer des actions humanitaires dans 60 pays à travers le monde : pratique, et vous permet de faire facilement votre bonne action !

De plus en plus présent dans les enseignes de décoration, le sapin de Noël en bois est une variante minimaliste du traditionnel arbre de Noël. D’ailleurs, de nombreux tutoriels et inspirations pullulent sur Pinterest pour le fabriquer vous-même. Il se compose en général d’un simple triangle et quelques baguettes à l’intérieur pour y accrocher ses boules de Noël, guirlandes et autres décorations de Noël.

Vous aimez l’originalité ? Et si cette année vous faisiez  un sapin de Noël pas comme les autres ? Avec du ruban adhésif coloré, avec des branches de bois ramassées en forêt, de la corde, des guirlandes lumineuses…

2 - Des cadeaux de Noël écoresponsables, c’est possible ?

Très à la mode en ce moment, le « Made in France » est bel et bien à privilégier lors de vos achats de noël. En plus de soutenir l’emploi voire même le commerce local, cela évite de faire importer des produits de l’autre bout du monde, tout en étant sûr qu’ils ont été fabriqués dans des conditions de travail respectables. De manière générale, privilégiez donc les produits réalisés par des artisans locaux, pour tenter de limiter l’impact carbone d’une saison qui voit le nombre de colis distribués doubler par rapport au reste de l’année !

Les cadeaux immatériels sont aussi un bon moyen de faire plaisir à ses proches en gâtant notre planète : un pass pour un festival, un week-end prolongé dans une capitale européenne, une séance de massage, un soin chez l’esthéticienne, un billet de concert, une place pour un match de foot, une invitation dans un grand restaurant, un abonnement Netflix ou Spotify, un séjour dans un lieu insolite ou dans un spa… les idées ne manquent pas ! Alors, lorsqu’à quelques semaines de Noël les magasins sont noirs de monde, ce type de cadeau permet d’être acheté en quelques clics, depuis son canapé au coin de la cheminée… Pas mal non ?

Pour des cadeaux de Noël qui sortent de l’ordinaire et qui font plaisir, on peut aussi les fabriquer nous-mêmes ! C’est la tendance du Do It Yourself. Le principe ? Offrir un cadeau unique et personnalisé, fabriqué de vos propres mains. Une coque de téléphone, des produits cosmétiques, une préparation culinaire, de la décoration ou encore un bijou, là encore, les idées ne manquent pas.

3 - Pour le repas, on voit toujours gros et parfois trop !

Synonyme de partage et de convivialité, le repas de noël peut cependant parfois être aux antipodes d’une attitude éco-responsable. Alors pour le menu, on privilégie le foie gras de canards élevés en plein air et nourris naturellement, on fait attention aux labels environnementaux pour les vins (Agriculture Biologique, Bio Cohérence, Nature & Progrès, Demeter…), et on privilégie les produits de saison et locaux (si possible !)

Stop au gaspillage ! Au moment des fêtes, on fait attention au gaspillage alimentaire ! On achète la quantité juste pendant les courses, on fait attention aux dates de péremption, etc. À la fin du repas, on n’hésite pas à donner les restes à ses convives ou à les cuisiner le lendemain. De nombreuses recettes anti-gaspi sont disponibles sur Internet.

❓D’ailleurs, saviez-vous que nos déchets doublent de volume pendant la période des fêtes ? Et oui, selon WWF, nos déchets doublent de volume pendant la période des fêtes avec 2 kilos en moyenne par jour et par personne, au lieu du kilo le restant de l’année (qui est déjà pas mal !). Alors, après l’excitation suscitée par l’ouverture des cadeaux, veillez à trier les emballages. Concernant le papier cadeau, veiller à acheter du papier recyclable ! Les papiers cadeaux brillants, eux, sont à proscrire car non recyclables !

4 – Illuminations et décorations

Noël sans illuminations ne serait pas vraiment Noël. Malgré tout, il est possible de limiter son impact sur l’environnement. Pour être le moins énergivore possible, il est conseillé d’acheter des ampoules Led, qui permettent tout de même de faire jusqu’à 80% d’économies !💥

Certains amoureux de décorations rivalisent d’ingéniosité pour décorer leur extérieur. Pour que cette dépense d’énergie reste raisonnable, il existe la possibilité d‘installer une minuterie sur le système d’éclairage de Noël. Ainsi, tout s’éclairera et tout s’éteindra automatiquement à l’heure de votre choix.

Plutôt que de choisir des décors de Noël « Made in Asia » pour votre sapin et votre maison, pourquoi ne pas préférer des décorations fabriquées en Europe, voire mieux, par de petits artisans ? Marchés de noël de votre ville, site internet comme Etsy ou Altermundi, vous trouverez, à coup sûr, votre bonheur !

Mais mieux encore, pourquoi ne pas les fabriquer vous-même ? En plus de constituer une activité ludique à faire avec vos enfants, la fabrication de vos décorations vous évitera d’avoir à acheter des babioles qui dormiront dans un placard les 11 autres mois de l’année… De nombreux tutoriels existent sur Internet, pour vous donner des idées et vous aider, comme sur le site : YesWeGreen.

5. Donner de son temps… ou de son argent

Envie d’aller plus loin ? En cette période de fêtes, tout le monde n’a pas la chance de profiter de moments en famille, au chaud autour d’un bon repas… Alors, plusieurs associations recherchent des bénévoles en ces périodes de fêtes : accueil, préparation et service de repas dans un centre d’hébergement d’urgence, animation, livraison de cadeaux, organisation de bourses aux jouets, distribution de vêtements chauds, don d’argent… différentes façons de s’impliquer sont possibles.
L’association Les petits frères des Pauvres, qui s’occupe des personnes âgées isolées ou en situation de précarité, recherche notamment des bénévoles les 24 et 25 décembre. De nombreuses autres associations sont en manque de bras durant la période des fêtes, alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie ou des associations présentes dans votre région. 

L’équipe CiviTime vous souhaite de joyeuses fêtes ✨
Partagez cet article

Add Comment