24 propositions pour la COP24 !

24 propositions pour la COP24 !

Que faire face au défi du changement climatique ? Comment agir, concrètement, à l’échelle individuelle ou collective ? Les initiatives citoyennes ont-elles un sens alors que c’est tout le système qu’il faudrait faire évoluer pour espérer limiter les effets du dérèglement ? Alors que la COP24 sur le climat s’est ouverte, dimanche 2 décembre, en Pologne, retrouvez dans ce dossier spécial les contributions de 24 acteurs, dont 12 chefs d’entreprise (Engie, Iata, Schneider Electric, Veolia, BNP, Axa, Woodeum, Nexity, Greenflex, Facebook, BlaBlaCar) et de 12 experts ou intellectuels, pour qu’ils et elles exposent leurs solutions pour sauver la planète.

« Concilier la fin du monde et la fin du mois », pour reprendre la formule d’Emmanuel Macron, le défi est posé aux négociateurs de la COP24, qui vont appeler à une accélération des engagements des États pour lutter contre le changement climatique.

 Face à l’urgence climatique, il n’y a plus d’alternative. Il est nécessaire de changer de modèle économique la façon de produire, de consommer, de se déplacer… Des décisions courageuses devront être prises et il appartient aux décideurs politiques de les expliquer et de les rendre acceptables.

"Privilégier l'efficacité énergétique" Isabelle Kocher, Engie

Si les émissions de CO2 n’ont pas augmenté entre  2014 et  2016 malgré la croissance du PIB, cela en revient d’abord aux mesures d’efficacité énergétique. L’Agence internationale de l’énergie a calculé que ces mesures avaient contribué à hauteur de 77 % à la stabilisation des émissions de CO2, devant les changements du mix énergétique.

"Améliorer la performance énergétique du numérique" Laurent Solly, Facebook

L’empreinte environnementale du numérique est loin d’être négligeable. Tous les acteurs du numérique ont pour responsabilité d’offrir aux internautes un accès au numérique ayant le moins d’impact possible sur la planète. Facebook s’est donc engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75 % d’ici à la fin de 2020. Cela passe d’abord par une approche novatrice dans l’implantation et la construction des data centers. L’accès à l’énergie propre et renouvelable est l’un des nombreux facteurs primordiaux dans le processus de sélection de sites pour les nouveaux centres de données. L’objectif est que tous les data centers soient alimentés par une énergie 100 % propre et renouvelable fin 2020.

"Inciter au covoiturage domicile-travail" Frédéric Mazzella, Blablacar

Avec 38  millions de véhicules en France, ce sont 230  milliards d’euros, soit autour de 10 % de notre PIB. Aussi, nos voitures passent 23  heures sur 24 à l’arrêt soit 96 % de leur vie. Les 4 % restants elles roulent, mais 3 fois sur 4 elles n’ont à bord que leur conducteur. Nous déplaçons alors puissamment une tonne par personne, quand l’effort serait similaire pour 4 personnes. Ainsi d’une ressource qui nous coûte 10 % du PIB nous n’utilisons réellement qu’un quart de 4 % soit 1 % ! Un vrai gâchis ! Conclusion évidente et immédiate : privilégier le co-voiturage !

Retrouvez ici les 24 propositions !

Source :
https://www.latribune.fr/
Par Philippe Mabille
Partagez cet article

Add Comment